flag FR – €
Montres Femme Montres Femme

Montres Femme

Voir les 221 montres femme
Les montres femmes des grandes maisons horlogères et joaillères adoptent tous les styles pour répondre à toutes les envies. Esprit sport ou sport-chic, montre bijou ou lignes classiques, formes épurées ou plus originales : le choix est extrêmement vaste.
Voir les 221 montres femme

Montres joaillières

Rapidement spécialisée dans la montre bijou, Cartier conçoit des montres joaillières où son animal totem, la panthère, est décliné dans des formes figuratives, abstraites ou naturalistes. Montre « classique » en or blanc et diamants où la panthère danse sur le cadran, montre jonc en or jaune, diamants et tsavorites où le garde-temps est posé sur une extrémité… Du grand art joaillier et horloger. 
Montres joaillières

L’audace de Richard Mille

S’il est une marque qui ose tout en matière de montres féminines, c’est bien Richard Mille. L’originalité tient en partie au boîtier tonneau, forme caractéristique de ses montres. Mais la marque suisse a franchi des limites avec son modèle RM19-01 : un tourbillon où une araignée en or rhodié et diamants incrustés se dessine sur le cadran. Il n’en existe que 20 exemplaires. 
L’audace de Richard Mille

A propos de Montres Femme

La montre-bracelet est d’abord une histoire de femmes


Cela peut paraître difficile à croire aujourd’hui, au vu de l’offre pléthorique de montres de luxe masculines, mais la première montre-bracelet à complications de tous les temps fut bien destinée à une femme. Précisément, Abraham-Louis Breguet la remit à Caroline Murat, la reine consort de Naples. Ce qui explique d’ailleurs aujourd’hui la présence, dans les collections de la Maison d’horlogerie et de joaillerie parisienne, d’une ligne de montres Reine de Naples, « parfait symbole de raffinement et de précision ». De raffinement, il en est effectivement question en ce début de XIXe siècle. Le joaillier officiel de l’empereur Napoléon, François-Régnault Nitot (à l’origine de la Maison Chaumet) a déjà répondu à une commande de deux bracelets-montres ornés d’émeraude et de perles de l’impératrice Joséphine. Les femmes de haut rang, à cette époque, portent d’ailleurs des montres comme des bijoux, comme des pendentifs suspendus à l’aide d’une chaine ou d’un ruban, tandis que ces messieurs ont adopté la montre à gousset. Cette même période, et surtout le début du XXe siècle et de la production en série, voit l’avènement de la montre-bracelet masculine. Dans son atelier parisien, l’horloger et bijoutier Léon Hatot imagine des boîtiers et bracelets de montres précieux pour les dames, dans le style Belle Epoque puis Art Déco – il dessina d’ailleurs la Rolls, la première montre automatique pour dames, commercialisée en 1930 par Blancpain. Mais côté suisse, les grandes maisons horlogères, s’attachent d’abord à développer la montre homme, quitte à féminiser par la suite certains modèles.

Cartier et Vacheron Constantin, Maisons pionnières


La montre femmes aurait-elle pu être abandonnée à son triste sort ? C’est sans compter sur des Maisons comme Cartier ou Vacheron Constantin. La Maison de la Rue de la paix s’attache à concevoir des collections de montres exclusivement féminines. En 1912, Tortue s’affranchit des codes de la montre ronde, et la Cartier ira encore plus loin avec la montre asymétrique Crash, en 1967. Aujourd’hui encore, et même si les iconiques Santos et Tank ont des modèles de montres femmes, les collections Panthère (née en 1983), au bracelet extra souple et aux lignes épurées, Maillon et Baignoire sont exclusivement féminines. Une autre marque de luxe fait preuve d’une grande audace au début du XXe siècle, Vacheron Constantin. La manufacture suisse fondée en 1755 s’était déjà illustrée avec ses boîtiers savonnette en émail aux couvercles précieusement gravés et sertis de pierres précieuses et de perles. Vacheron Constantin se lance dès les années 1920 dans la création de montres joaillières, dont les mouvements n’ont rien à envier aux garde-temps de ces messieurs. Boîtier en or gris et cadran hexagonal serti de diamants et de saphirs en 1923, calibre ovale associé à un boîtier et un bracelet en platine également sertis en 1937, montres à secret aux lignes géométriques de la période Art Déco… A une créativité sans limite, Vacheron Constantin ajoute le savoir-faire horloger en créant le calibre baguette, aux dimensions miniaturisées (21,5 x 6,5 mm). Vacheron Constantin continuera à imaginer des montres femmes qui deviendront iconiques, 1972 et sa forme asymétrique, Kallista et ses 118 diamants taille émeraude, jusqu’aux collections contemporaines emblématiques de la marque, Traditionnelle, Patrimony et plus récemment Egérie.

Les montres femme les plus iconiques


Entretemps, d’autres maisons de luxe ont investi le secteur de l’horlogerie au féminin, donnant naissance à des montres femmes de légende. Certaines misent sur le classicisme, à l’image de la Dior VIII Grand Bal et son calibre Dior Inversé, de la collection Rendez-vous de Jaeger-Lecoultre, qui intègre la complication phase de lune, ou de L’Heure H d’Hermès et son bracelet en cuir double tour. Rolex imagine de son côté la Lady Datejust, avec son petit boîtier de 28 mm et ses lignes intemporelles qui en font toujours un succès, plus de soixante ans après sa création. D’autres Maisons associent horlogerie et joaillerie : Chopard Happy Sport, où les diamants dansent sur le cadran, Omega Constellation – qui fut aussi le premier chronomètre -, caractérisée par son étoile à 6 heures, Piaget Limelight Gala, avec ses cornes allongées et asymétriques pavées de diamants et son bracelet maille en or… Les lignes sportives et sport chic ont-elles aussi inspiré des montres iconiques, parmi lesquelles on peut citer Defi Midnight de Zenith, au cadran céleste bleu profond et aux index en diamants, la montre Link de Tag Heuer, toute en sobriété, et bien entendu la montre blanche en céramique Chanel J12, inspirée de la silhouette des voiliers de l’America’s Cup. De fait, la montre de luxe féminine a pris une telle place que les grandes maisons la décline dans tous les styles. Une femme du XXIe siècle peut tout autant porter une montre aux lignes épurées comme la Reverso très Art Déco de Jaeger-Lecoultre ou un garde-temps original comme la marque Hublot sait en produire avec sa collection Big Bang Broderie.