flag FR – €
Bijoux Happy Diamonds

Happy Diamonds Chopard

Voir les 4 bijoux happy diamonds
Les bijoux Happy Diamonds de Chopard symbolisent l’esprit libre et la joie de vivre. Bagues, pendentifs, bracelets et boucles d’oreilles en or jaune, rose ou blanc ont en commun des diamants qui évoluent en liberté entre deux glaces saphirs. Des créations audacieuses, inspirée de la montre éponyme.
Voir les 4 bijoux happy diamonds

Happy Clown, la mascotte

La première pièce de joaillerie dessinée par Caroline Scheufele, en 1985, était un clown en or jaune et diamants, au ventre rempli de pierres précieuses en mouvement. Devenu la mascotte de la Maison Chopard, Happy Clown est toujours proposé en pendentifs, notamment en or rose finement ciselé avec des diamants, saphirs, émeraudes et rubis mobiles. . 
Happy Clown, la mascotte

Des cœurs et de la générosité

Signature de la joaillerie Chopard, la collection Happy Hearts est associée à l’esprit généreux de la Maison. Certaines éditions spéciales sont ainsi vendues au profit d’associations caritatives fondées par des femmes au grand cœur. Chopard s’engage ainsi dans des domaines tels que l’éducation, l’enfance et la recherche scientifique.  
Des cœurs et de la générosité

Trier par nouveauté

Trier

CHOPARD
Happy Diamonds
4 résultats
AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Livraison sécurisée

Livraison sécurisée

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de Happy Diamonds

Happy Diamonds, d’abord une révolution dans l’horlogerie


Happy Diamonds, voilà une collection Chopard qui porte parfaitement son nom. Son ambition ? « Transmettre la joie de vivre ». Le choix du large sourire de l’actrice Julia Roberts pour l’incarner en est d’ailleurs la parfaite illustration. « Chez Chopard, dit la Maison, la joie de vivre est un principe fondateur, un souffle, un élan qui se partage » Avec Happy Diamonds, les diamants sortent de leur serti, ils se font mobiles et dansent dans le bijou composant « un spectacle facétieux et vivifiant, où liberté et lumière se disputent les faveurs d’un sourire enchanteur ». Et cela fait des décennies que ça dure ! À l’origine en effet, Happy Diamonds est une collection horlogère qui bouscula tous les codes en 1976, période de profondes mutations sociales et culturelles s’il en est. En Suisse, les ateliers Chopard décident alors de libérer les diamants de tout sertissage, ils glissent et tourbillonnent librement entre deux glaces saphir transparentes. La montre Happy Diamonds est née, et brevetée. Karin Scheufele, dont l’époux, l’horloger et joaillier Karl Scheufele, a racheté la Maison Chopard en 1963 s’exclame : « Diamonds are happier when they are free » - Les diamants sont plus heureux lorsqu’ils sont libres. C’est une révolution dans l’univers de la joaillerie.

Une collection de joaillerie libre et audacieuse


Les Happy Diamonds deviennent pour Chopard une véritable empreinte, ils font même partie de l’ADN de la Maison, symbolisent l’idée qu’on « n’enferme pas ce qui est précieux ». Libres et affranchis, ils se veulent porteur d’un message universel, si bien que les diamants mobiles s’invitent bientôt dans un autre univers, celui de la joaillerie. Dans le même temps, Caroline Scheufele, fille de Karl et Karin, imagine l’iconique montre Happy Sport, où elle associe de manière inédite et audacieuse les diamants dansants à l’acier. Happy Diamonds transpose cette audace et cette créativité dans la joaillerie. Les bagues, les bracelets, les pendentifs, les boucles d’oreille accueillent ces diamants mobiles (un, trois ou cinq selon les modèles) dans des motifs cœur ou cercle, en or jaune, rose ou blanc 18 carats, lisse ou serti de diamants. À ces modèles Happy Diamonds Icons, Chopard ajoute d’année en année d’autres versions. Ainsi Happy Spirit et sa succession de cercles comme un bijou talisman au charme hypnotique, Happy Dreams, où s’invite la nacre perlée blanche, bleue ou rose. Avec Happy diamonds Good luck charms enfin, Chopard fait danser le diamant dans des symboles porte-bonheur, l’œil, le trèfle à quatre feuilles ou la khamsa (main de Fatma). Depuis 45 ans, les « diamants joyeux » participent ainsi au succès de Chopard dans le monde entier. Ils sont le parfait reflet de l’identité de cette Maison suisse qui célèbre sans limite la beauté et la vie, et souhaite avant tout apporter une dimension émotionnelle unique et transmettre une énergie positive à travers ses créations joaillières. « Cette émotion, écrit Chopard, est ressentie aussi bien par celui qui la reçoit que par celui qui la donne ».