flag FR – €
Montres Omega

Omega

Voir les 174 montres omega
Omega est une très ancienne Maison d'horlogerie suisse née en 1848 dans le Jura, dont la renommée résonne jusque dans l’espace.
Voir les 174 montres omega

Une entreprise familiale

Dès 1890, Omega connaît un succès fulgurant et devient la manufacture horlogère la plus importante : elle emploie plus de 600 personnes et produit plus de 100 mille montres chaque année !
Une entreprise familiale

Le succès d’Omega

Omega a bâti sa renommée à travers des montres emblématiques comme les Seamaster, Speedmaster, Vintage, De Ville ou Constellation. Les matériaux utilisés, tel le titane, la céramique, l'acier ou l'or, sont magnifiés dans des mécanismes somptueux.
Le succès d’Omega

A propos de Omega

Omega, des montres prestigieuses et innovantes


Les montres Omega sont riches de plus de 170 ans d’histoire. Au cours de cette épopée, elles ont eu le privilège de participer à plusieurs des expéditions les plus marquantes de l’humanité : conquête spatiale, plongée dans les profondeurs de l’océan, aventures pionnières dirigées par de célèbres explorateurs…Souvent moins connues que Rolex par le grand public, les créations Omega ont pourtant révolutionné de nombreuses fois le monde de la haute horlogerie. Elles sont toujours aujourd’hui considérées comme des pièces d’une qualité rare par les collectionneurs et amateurs de montres de luxe du monde entier.

La création des premières montres Omega


L’histoire des montres Omega débute en 1848. Cette année-là, Louis Brandt ouvre une petite entreprise d’horlogerie à la Chaux-de-Fonds, en Suisse. Le jeune homme de 23 ans fonde alors dans la Maison familiale la société qui deviendra des décennies plus tard Omega. Passionné par l’horlogerie de précision, Louis Brandt a pour ambition de fabriquer les montres les plus précises du monde. Sa production, qui a pris le nom de « Louis Brandt », connaît rapidement le succès en Suisse puis dans le reste de l’Europe. En 1879, Louis Brandt décède et lègue son entreprise à ses deux fils, Louis-Paul et César. Les deux successeurs ont rapidement l’idée d’industrialiser leur production. Ils décident de s’installer à Bienne et renomment la société « Louis Brandt & fils ». Dès 1880, les frères Brandt commercialisent leur tout premier calibre réalisé uniquement via des procédés mécaniques. Grâce à cette technique de fabrication, les montres de la marque se veulent à la fois très fiables et abordables. Raisons pour laquelle elles connaîtront un très large succès à travers le monde. En 1885, la société répond à ses objectifs de production puisqu’elle lance son premier calibre en série. Nommé « Labrador », ce mécanisme particulièrement innovant pour l’époque présente des performances chronométriques exceptionnelles. L’entreprise familiale connaît alors un important succès : dès 1890, elle produit plus de 100 mille montres chaque année et emploie 600 personnes, devenant la plus importante manufacture horlogère suisse.

La consécration d’Omega dans l’univers de l’horlogerie de luxe


Le succès du mouvement Labrador avait déjà permis à la production des frères Brandt de rencontrer un grand succès. En 1892, la société franchit une nouvelle étape : elle crée la première montre-bracelet à répétition minute du monde. Unique, cette montre est le seul modèle du genre à être produit dans l’histoire de l’horlogerie – il sonne les heures et les minutes à la demande. Le 1er août 1894, les frères Brandt présentent un tout nouveau mouvement révolutionnaire qui donnera son nom à la société helvète : l’Omega 19 lignes. Produit en série, ce modèle va redéfinir les standards de l’horlogerie et devient le plus grand succès de la Maison. Il a notamment la particularité de proposer des pièces interchangeables pouvant être remplacées par n’importe quel horloger. Il possède aussi des fonctions de remontage et de réglage de l’heure associées au niveau de la couronne et de la tige – système toujours utilisé à l’heure actuelle. Le modèle connaît un succès fulgurant. 20 ans plus tard, il représente encore environ un tiers de la production de l’entreprise. Au début du XXème siècle, la popularité de la marque n’est plus à faire. La Maison Omega reçoit le grand prix de l’Exposition Universelle de Paris en 1900 et, grâce à l’excellente réputation de ses modèles, devient le chronométreur officiel de plusieurs compétitions sportives en Suisse et à l’international. La marque prend définitivement le nom d’Omega en 1903. Jusqu’à la Première Guerre Mondiale, les créations Omega ont les faveurs des horlogers du monde entier (leurs calibres produits en série sont relativement simples à réparer). La première crise horlogère et les conflits armés en Europe lancent toutefois de sérieux défis à l’entreprise, qui voit chuter ses ventes après-guerre jusqu’en 1925. Malgré un contexte économique peu favorable et la crise économique de 1929, la Maison parvient tout de même en 1932 à être le premier horloger à chronométrer l’intégralité des Jeux Olympiques (une tradition toujours existante de nos jours). Omega fournit également plus de 110 000 montres à la Royal Air Force durant la Seconde Guerre mondiale et lance durant cette période les premières montres automatiques de son histoire. À la fin du conflit, un engouement international se manifeste pour les montres Omega : de nombreuses organisations et forces armées en font notamment leur montre officielle (US Air Force, Air France, Canadian Air Force).

La nouvelle montée en puissance de la marque Omega


Dans les années 1950, Omega fait sensation en lançant la montre Seamaster et le chronographe-bracelet Constellation. Mais c’est véritablement la création de la montre Omega Speedmaster en 1957 qui va permettre à l’entreprise de se hisser au sommet de l’industrie horlogère. Réputé pour sa fiabilité, ce chronographe devient la montre officielle de la NASA en 1965. Quatre ans plus tard, en 1969, la Speedmaster marque l’histoire en habillant le poignet de Buzz Aldrin à l’occasion de son premier pas sur la Lune. Seul chronographe capable d’affronter l’espace sans que son verre se brise, cette montre Omega Speedmaster sera rebaptisée Moonwatch pour rendre hommage à cet exploit. Malgré cette prouesse, les années 1970 marquent une nouvelle mauvaise passe pour Omega : le secteur de l’horlogerie connaît une crise majeure. Pour rester en vie, la marque fusionne au sein de la SMH, qui sera rebaptisée plus tard Swatch Group. En 1970, à la demande du commandant Cousteau, est créée la montre de plongée Seamaster Professional 600 (dite Ploprof pour plongeur professionnel). Cette montre à boîtier monobloc et remontoir à écrou d’étanchéité spécifique obtient le record du monde de profondeur en plongée. Les montres Omega font leur grand retour sur le devant de la scène dans les années 1990. Grâce au soutien du groupe Swatch, dont elle fait désormais partie, la manufacture suisse lance deux calibres novateurs (les 1120 et 651), invente l’échappement coaxial et fait sensation avec le calibre 8501 durant les deux décennies suivantes. Depuis cette époque, les montres Omega sont considérées comme des références et restent intimement liées à la conquête de l’espace. Avec environ 700 000 unités fabriquées chaque année, Omega est même l’une des principales Maisons horlogères au monde. Pour poursuivre son développement, l’entreprise helvète peut d’ailleurs compter sur des ambassadeurs de renom, tels que George Clooney, Michael Phelps ou… James Bond.

Les modèles emblématiques de la Maison horlogère Omega

Montre Omega Speedmaster


La montre Omega Speedmaster est certainement la collection la plus emblématique de la marque suisse. Lancé en 1957, ce chronographe est le seul à avoir été porté officiellement sur la lune. Encore aujourd’hui, ce modèle participe à toutes les missions dans l’espace de la NASA. La montre Omega Moonwatch portée sur la Lune par Buzz Aldrin en 1969 reste le modèle le plus célèbre de la collection Speedmaster. Elle se distingue notamment par son échelle tachymétrique et son cadran noir. Doté d’un boîtier de 42 mm, ce chronographe dispose également d’aiguilles et d’index recouverts d’une matière luminescente, la Super-LumiNova. La gamme compte d’autres modèles emblématiques, que ce soit la montre Omega Speedmaster ‘57 qui rend un vibrant hommage au modèle originel de 1957 avec un boîtier de 41,5 mm disponible dans différents matériaux nobles (or jaune, or rouge, titane...) ou la montre Omega Speedmaster Mark II au boîtier aérodynamique. Disponibles en acier intégral ou en acier et or 18 carats, les nouvelles Omega Speedmaster propulsent avec brio ce classique de 1969 dans le XXIe siècle.

Montre Omega Seamaster


Présentée en 1947, cette montre de plongée s’inspire des modèles fabriqués par Omega pour l’armée britannique durant la Seconde Guerre mondiale. À la fois élégante et très sportive, elle se décline dans une version dite Professional, caractérisée par une composition en acier inoxydable, une lunette tournante, une couronne à 3 heures ainsi que des index et des aiguilles luminescentes. Plus autres modèles de la collection rencontrent un vif succès : - Montres Omega Seamaster 300M avec boîtier de 39 ou de 41 mm de diamètre en acier, titane, or jaune, cornes symétriques, cadran foncé, index et chiffres de grande taille - Montres Omega Seamaster Planet Ocean équipée d’un mouvement Master Chronometer (considéré comme l’un des plus fiables au monde), échappement coaxial ultra précis étanche à 600 mètres de profondeur et plusieurs coloris de boîtiers - Montres professionnelles Omega Seamaster Ploproof, considérée comme l’une montres les plus robustes et fiables jamais inventées. Grâce à un boîtier en titane, une lunette en céramique, un mouvement Master Chronometer et un mouvement coaxial, cette collection repousse les limites et parvient à rester étanche jusqu’à 1 200 mètres de profondeur.

Montre Omega Constellation


Lancée en 1952, cette collection propose des montres tout en sobriété et en élégance. Au fil des ans, cette gamme a connu de nombreuses évolutions de styles ; elle compte aujourd’hui près de 50 modèles différents pour hommes et pour femmes. Que ce soit au niveau du bracelet, des finitions du cadran ou du mouvement, cette collection offre un nombre presque illimité de possibilités. Les montres Omega Constellation se distinguent toutefois grâce à leurs fameuses griffes ainsi que l’étoile présente sur la partie inférieure du cadran.

Montre Omega De Ville


Commercialisée à partir des années 1960, la montre Omega De Ville se veut encore plus classique que la gamme Constellation. Déclinée dans 6 modèles différents (Ladymatic, Hour Vision, Trésor, Prestige, De Ville Classique et Tourbillon), cette collection se distingue par son style sobre et authentique. Avec leur esthétisme traditionnel, ces montres s’affirment comme des garde-temps intemporels. Cette gamme fait également sensation grâce à des boîtiers relativement fins, des chiffres romains et des mouvements avec tourbillon. Au sein de la collection, ce sont les montres Omega De Ville Tourbillon qui sont particulièrement prisées par les puristes de la haute horlogerie. Seule montre-bracelet dotée d’un tourbillon central, ce modèle incarne le meilleur de l’art horloger. Toutes les montres Omega d’occasion disponibles sur Cresus sont certifiées authentiques par nos experts et bénéficient d'un polissage. En plus des modèles Omega, nous proposons des montres issues des plus grandes marques de l’horlogerie de luxe : Rolex, Audemars Piguet, Patek Philippe, Breguet, Cartier, Chanel, etc. Profitez de nos offres avantageuses pour acheter la montre dont vous avez toujours rêvée.