flag FR – €
Montres Montres

Montres

Voir les 1737 montres
Découvrez nos montres de prestigieuses marques suisses telles que Rolex, Omega, Breitling, Tag Heuer, Jaeger-LeCoultre... Cresus vous garantit l'authenticité et la traçabilité des montres d'occasion au meilleur prix.
Voir les 1737 montres

Montres à remontage manuel et montres automatiques

Les premières montres étaient animées par un mouvement à remontage manuel. Chaque jour, il fallait remonter sa montre à l’aide de la couronne, pour enrouler le ressort moteur et lui permettre de se remettre en marche. Les montres à remontage automatique ont ensuite fait leur apparition en 1778, grâce à Abrahal Louis Perrelet.
Montres à remontage manuel et montres automatiques

Santos de Cartier : première montre-bracelet

En 1904, la première montre-bracelet voit le jour, inventée par le français Louis Cartier : la célèbre Santos. Avec la naissance de celle-ci, Louis Cartier exauce le vœu de son ami et aviateur Alberto Santos-Dumont, qui souhaitait pouvoir lire l'heure en plein vol.
Santos de Cartier : première montre-bracelet

Trier par nouveauté

Trier

1737 résultats
Page suivante
Page
sur 37
AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Garantie 2 ans minimum

Garantie 2 ans minimum

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de Montres

L’histoire


Depuis toujours, l’Homme a cherché à mesurer le temps qui passe. Différents outils de mesure ont alors été créés au fil des années et des civilisations, tels que le gnomon ou le cadran solaire. Des instruments plus sophistiqués, comme l’horloge ont ensuite vu le jour. Alors que celle-ci existe depuis le XIIIe siècle, ce n’est qu’à partir du XVIe siècle que la miniaturisation de ces dernières s’opéra pour devenir les premières montres, vers 1510. En forme d’œuf, loin de ressembler aux montres d’aujourd’hui, elles étaient conçues pour rester dans les poches. A l’origine de celles-ci, Peter Henlein, un horloger allemand originaire de Nuremberg. D’où leur surnom « œufs de Nuremberg ». Elles s’aplatiront progressivement pour devenir les montres à gousset. Ces dernières seront alors les plus répandues jusqu’au début du XXe siècle, portées dans une poche ou attachées à l’extrémité d’un ruban ou d’une chaînette. Ce n’est qu’en 1904 que la première montre-bracelet verra le jour, inventée par le français Louis Cartier, avec la création de la célèbre montre Santos de Cartier.

Montres à remontage manuel, automatique et à quartz


Les premières montres étaient animées par un mouvement à remontage manuel. Chaque jour, il fallait remonter sa montre à l’aide de la couronne, pour enrouler le ressort moteur (ruban métallique qui emmagasine de l’énergie et la restitue en se détendant de façon progressive) et lui permettre de se remettre en marche. Les montres à remontage automatique ont ensuite fait leur apparition en 1778, grâce à Abrahal Louis Perrelet. Celles-ci se remontent grâce aux mouvements du poignet et au mécanisme d’un rotor retendant le ressort, plus besoin d’intervenir manuellement. Mais la grande révolution, qui marqua le monde de l’horlogerie, est l’arrivée de la première montre à quartz en 1969, créée par Seiko. Une technologie qui apporte aux montres une précision sans faille.

Montres d’occasion


Depuis quelques années, le marché de la montre de luxe d’occasion est en pleine effervescence. Pour cerner précisément les dessous du marché de l’occasion, il nous faut identifier deux types de montres de luxe : les montres vintage (des années 60-70 et même un peu après) et les montres récentes -dites modernes- qui n’ont que quelques mois ou années derrière elles et sont donc très souvent en excellent état. Le rapport que l’on peut entretenir avec ces deux objets est assez différent. Mais dans les deux cas, opter pour le marché de l’occasion est une solution des plus logiques, et rentable (selon les marques et les modèles). A l’origine de cette montée en puissance du marché de la montre de luxe d’occasion, un besoin, des demandes de plus en plus nombreuses, précises, de la part de typologies de personnes bien différentes, venant du monde entier. La raison ? Les collectionneurs ne sont plus seuls. De plus en plus de personnes se passionnent pour les montres, pour un savoir-faire ancestral, pour un retour aux sources, à l’artisanat. Et de plus en plus de personnes peuvent y avoir accès : pensons aux nouveaux consommateurs chinois, russes, mais aussi à tous ceux qui préfèrent s’acheter une seule et belle montre que plusieurs petites montres ; ceux qui veulent accéder au luxe et trouvent en l’occasion un excellent moyen d’y arriver. L’avantage premier de faire appel à un marchand d’occasion est bien entendu économique. Comptez des réductions de 20 à 50 % par rapport au prix du neuf. Les montres d’occasion ont toutes une côte qui permet, en fonction de la demande, de la rareté, et évidement du prix du neuf, de procéder à des estimations précises. Faire appel à Cresus pour acheter ou pour vendre, c’est être certain de bénéficier d’une expertise et d’un service irréprochables : • L’expertise et l’authentification de la montre : Auprès de Cresus, vous obtenez l’assurance de l’authenticité de votre montre, des certificats et factures, des papiers indispensables, gages de la qualité de la montre. • L’état : pouvoir acheter une montre en parfait état avec un bracelet remplacé, un boitier nettoyé et poli • La question du SAV : qui ne serait pas assuré en cas d’achat à un particulier ; • L’achat en ligne : tout de même plus confortable quand on fait appel à un spécialiste renommé. • Cresus propose également d’autres services existent, comme l’assistance à la recherche pour les modèles rares, l’assurance d’une reprise etc.