flag FR – €
Bijoux Fiancailles

Fiancailles Bagues

Voir les 267 fiancailles
Les bagues de fiançailles marquent une promesse de mariage depuis le XVe siècle. Il s’agit traditionnellement de solitaires, d’un anneau surmonté d’une pierre, même si les formes de bagues et la couleur des pierres ont largement évolué avec le temps.
Voir les 267 fiancailles

Deux bagues au même doigt

Au moment du mariage, la bague de fiançailles, en particulier si elle est imposante, peut passer de l’annulaire gauche – qui va accueillir l’alliance – à l’annulaire droit. Beaucoup de femmes souhaitent néanmoins conserver les deux bagues sur le même doigt. Dans ce cas, il est recommandé de choisir une bague de fiançailles peu volumineuse et suffisamment surélevée afin que la pierre puisse passer au-dessus de l’alliance.
Deux bagues au même doigt

Bagues de promesse

Il faut distinguer la bague de promesse de la bague de fiançailles. La première n’est pas systématiquement suivie du mariage, même si elle, elle aussi, généralement synonyme d’amour et d’engagement. Une bague de promesse peut même représenter une amitié. Pour les couples, une tendance consiste à porter un anneau précieux identique. 
Bagues de promesse

Trier par nouveauté

Trier

Bagues
267 résultats
Page suivante
Page
sur 6
AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Livraison sécurisée

Livraison sécurisée

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de Fiancailles

La bague de fiançailles, une tradition qui remonte au XVe siècle


Rappel utile, la bague de fiançailles est un bijou qui indique que la personne qui le porte va se marier prochainement. Elle se différencie, en ce sens et pour qui respecte les coutumes, d’une bague d’engagement sans passage devant le maire envisagé. L’histoire de la bague de fiançailles remonte au Moyen-Age. C’est à cette époque en effet que naît la tradition qui consiste à offrir à sa promise un solitaire en diamant, puis un solitaire accompagné – c’est-à-dire avec un anneau serti – à partir de la Renaissance. La pierre précieuse devient alors le symbole de la fidélité, quand l’anneau exprime l’amour éternel. Au-delà de l’aspect prestigieux du bijou lui-même, offert à cette époque lors de fêtes somptueuses pour officialiser l’union de deux êtres, la bague de fiançailles marque alors sa différence avec l’alliance, plus sobre. Si l’on ajoute le port de la bague à l’annulaire gauche et la persistance du solitaire comme bague de fiançailles par excellence, on constate que les traditions n’ont guère changé. A une nuance près cependant : il est de plus en plus courant d’offrir une bague de fiançailles pour hommes, pour un engagement réciproque. Et si les Maisons de joaillerie rivalisent de créativité pour concevoir des solitaires modernes et aux formes plus originales, une autre tendance est apparue : le diamant blanc, monté sur un anneau en or blanc ou en platine (plus rare) se taille toujours la part du lion, mais les pierres de couleurs sont une proposition de plus en plus courante. Un solitaire peut aujourd’hui être orné d’un rubis, d’une émeraude, d’un saphir ou d’une pierre fine.

Bien choisir une bague de fiançailles pour sa promise


Alliance d’un métal précieux et d’une pierre, le solitaire offert en bague de fiançailles recoupe en fait, de nos jours, plusieurs types de bagues. Il est évidemment possible de choisir un solitaire classique avec une seule pierre et son serti à griffes, mais tout autant une bague épaulée (ou solitaire accompagné) avec l’anneau semi-pavé, une bague halo, où le diamant de centre est entouré d’une circonférence de petits diamants (éclat garanti) ou une bague trilogie. Cette dernière, symbolisant le passé, le présent et le futur est constituée de trois pierres serties dans des formes variées. Des anneaux pavés peuvent encore venir remplacer purement et simplement le solitaire. On l’aura compris, choisir une bague de fiançailles relève souvent du casse-tête. Pour être certain de ne pas se tromper, le premier indicateur est le style de la future épouse, plutôt conventionnel ou plutôt moderne, une tendance à l’ostentation ou au contraire à la discrétion, ainsi que les couleurs qu’elle aime porter au quotidien. Un solitaire simple va ainsi convenir à une femme à l’allure réservée quand une bien aimée qui aime se différencier préférera sans doute une bague créative. Le solitaire pavé sera davantage destiné à une personne élégante et qui recherche une pointe de sophistication. Diamant ou couleur, voire diamant de couleur, le choix de la pierre revêt également toute son importance, de même que sa forme. Ne nous y trompons pas, le diamant blanc reste la star incontestée, mais le saphir bleu et l’aigue-marine sont aussi très appréciés. La pierre de forme ronde (dite taille brillant) demeure majoritaire dans les bagues de fiançailles, mais il n’est pas interdit de lui préférer une forme ovale pour une touche vintage, une forme coussin – un carré aux angles arrondis – ou princesse pour une bague plus moderne ou plus graphique.