flag FR – €
Bijoux Seventies

Seventies Dinh Van

Voir les 3 bijoux seventies
La collection Seventies de Dinh Van s’inspire d’un objet du quotidien, l’anneau des porte-clefs, pour proposer des pendentifs, bracelets, bagues et boucles d’oreilles à la rondeur affirmée et s’inscrire dans l’héritage du fondateur de la Maison. Un hommage à l’audace et à la liberté des années 70.
Voir les 3 bijoux seventies

Seventies sur cordon

Comme pour l’ensemble des modèles emblématiques de Dinh Van, le joaillier rend Seventies plus accessible, grâce à ses bracelets cordons. « Nouvelle façon de porter la joaillerie au quotidien », le bracelet décline le motif en or jaune ou blanc sur un simple cordon de coton – il peut aussi se porter en pendentif. Les prix neufs vont de 490€ (or jaune) à 950€ (or blanc et diamants). 
Seventies sur cordon

La pureté de l’or 18 carats

Comme tous les joailliers de renom, Dinh Van conçoit des bijoux en or 18 carats, composé à 75% d’or pur et 25% d’autres métaux. Il présente l’avantage de concilier pureté de l’or et solidité, ce qui n’est pas le cas de l’or le plus pur, de 24 carats, qui peut se déformer facilement. Les bijoux en or massifs se reconnaissent à leur poinçon « 750 » (pour 750/1000e). 
La pureté de l’or 18 carats

Trier par nouveauté

Trier

DINH VAN
Seventies
3 résultats
AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Livraison sécurisée

Livraison sécurisée

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de Seventies

Seventies, comme un retour aux sources pour Dinh Van

Avec la collection Seventies, Dinh Van revient aux basiques et rend hommage aux années 70, synonymes d’audace et de liberté. C’est un véritable retour aux sources de la Maison, à l’époque où le joaillier Jean Dinh Van ouvrait sa première boutique à Paris et s’apprêtait à marquer le secteur de sa griffe : « La joaillerie en était encore à l’ère des bijoux travaillés comme au siècle dernier. Nous ressentions confusément que les femmes attendaient de nous des bijoux plus faciles à porter. Restait à les inventer ». Mélange de rondeurs et de lignes tendues, les bijoux Seventies reprennent ainsi les fondamentaux de Dinh Van, pionnier du minimalisme joaillier et des figures de style à géométrie variable. La collection joue également sur le registre de l’objet du quotidien détourné puisque les bagues, bracelets, pendentifs ou boucles d’oreilles, s’inspirent de l’anneau ressort d’un porte-clé.

Des pendentifs, bagues et bracelets aux lignes essentielles

C’est donc le cercle, ou plutôt les cercles, qui dominent les formes de la collection, des formes simples et graphiques qui se balancent tout en liberté au bout de leur chaîne en maillon dans le cas des pendentifs. En or jaune 18 carats ou bien en or blanc pavé de diamants (en rangs serrés ou plus larges), le pendentif Seventies est reconnaissable entre tous. Il existe également des modèles en or rose et diamants, comme en argent. Les manchettes reprennent le même design et les mêmes métaux et pierres, tout autant que les bagues, qui existent en petit, moyen et grand modèle. A noter que des modèles de manchette en argent existent sur le marché de l’occasion. Côté prix, la bague petit modèle en version tout or blanc est la plus abordable, vendue neuve 1250€ quand le grand modèle or blanc et diamants atteint 5600€.

Une collection emblématique et indémodable

Un autre bijou devenu emblématique dès le lancement de la collection en 2014 est le bracelet Seventies, qui fait le lien entre l’esprit bohême des années 70 et l’élégance contemporaine. Il est aujourd’hui proposé par la Maison Dinh Van dans sa version or blanc et diamant avec son fermoir à cliquet – et une sécurité supplémentaire -, mais des versions précédentes le déclinent sous d’autres formes, en bracelet jonc or jaune par exemple. Qu’il s’agisse des pendentifs, des bracelets, des bagues, ou bien encore des boucles d’oreilles, la force de la collection Seventies réside dans la simplicité et le design intemporel des modèles. Tout en pérennisant l’héritage de Jean Dinh Van, avec cette esthétique épurée et ces lignes essentielles qui se présentent comme autant de signatures, la Maison parisienne propose ici une collection de bijoux qui se transmettront certainement de mère en fille. N’oublions pas que les collections iconiques de Dinh Van, le maillon ou les menottes pour ne citer que ces motifs, ont déjà plus de quarante ans et n’ont pas pris une ride. Seventies pourrait parfaitement suivre cette voie.