flag FR – €
Bijoux Ginette Ny

Ginette Ny

Voir les 3 bijoux ginette ny
Les lignes épurées et un esprit New vintage caractérisent les bijoux Ginette NY. La marque de la créatrice marseillaise Frédérique Dessemond a inventé la joaillerie contemporaine avec l’ambition d’offrir aux femmes un luxe quotidien autour de l’inspiration new vintage et du bijou de peau.
Voir les 3 bijoux ginette ny

Little Ginette, des versions miniatures

La découpe des plaques d’or au laser permet à Ginette NY de travailler de nombreux motifs, dont les arabesques, la licorne ou le loup, que l’on retrouve dans la ligne de pendentifs (« little charms ») et de bracelets Little Ginette. Ces bijoux miniatures en or rose 18 carats reprennent les collections phare de la marque.
Little Ginette, des versions miniatures

L’or blanc pour les hommes

La ligne de bijoux dédiée aux hommes est exclusivement composée de pièces en or blanc 18 carats. Elle impose son inspiration industrielle dans les médailles, plaques et autres plectres de guitare. La fantaisie n’est par pour autant absente, en témoigne la bague loup ou la double bague de la collection Baguette : forme simple et look avant-gardiste, l’esprit Ginette NY.
L’or blanc pour les hommes

Trier par nouveauté

Trier

GINETTE NY
3 résultats
AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Livraison sécurisée

Livraison sécurisée

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de Ginette Ny

Ginette NY, de Marseille à New York


Derrière la marque Ginette NY, il y a une femme de caractère, Frédérique Dessemond, qui est née et a grandi à Marseille, et plus précisément dans l’étonnante Cité Radieuse de l’architecte Le Corbusier – imaginée entre formes géométriques et minimalisme, déjà. Mais c’est de sa mère dont la créatrice dit tirer son amour des bijoux : « Elle aimait les accumuler et mélanger les styles, a-t-elle confié au magazine Vogue. Elle avait aussi beaucoup de goût pour mixer les bijoux masculins et féminins. Je me suis naturellement inspirée de son style pour concevoir mes créations ». Frédérique Dessemond s’installe à New York en 1999, après des études d’histoire de l’art à la Sorbonne. Elle a obtenu sa Green Card à la loterie ! En 2006, c’est depuis les Etats-Unis qu’elle lance la marque Ginette NY. « Mon idée de départ était de donner accès aux femmes à des bijoux précieux qui ne soient pas ostentatoires, pour qu’elles puissent les porter au quotidien ». Aujourd’hui encore, Ginette NY conserve ce principe de joaillerie contemporaine, proposant un luxe du quotidien, « un bijou de peau en or contemporain et intemporelle ».

Des lignes épurées dans un style New vintage


Les bijoux Ginette NY semblent d’autant plus sobres qu’ils s’inspirent des objets du quotidien et revendiquent le « luxe de la simplicité ». Frédérique Dessemond raconte encore : « Je cherchais à faire des choses simples. Le but était d’avoir le moins d’interventions possibles sur les pièces. D’où mon idée d’utiliser directement les components de bijoux, plaques, fermoirs, chaînes, etc., et de leur donner une seconde vie. Une fois taillés, polis et gravés, ils deviennent des pièces de joaillerie à part entière ». C’est ainsi que naissent le bracelet Mini Ever Charm ou les boucles d’oreilles Tanger Stud. Les lignes sont épurées, légères. Comme un clin d’œil, les bijoux ont bien souvent une petite touche malicieuse. Les collections dans le style new vintage s’inspirent du souffle créateur de New York, beaucoup s’imposent dans le paysage et deviennent iconiques. Ainsi, si l’on devait n’en citer qu’un, le collier Disc On Chain, un pendentif rond percé de deux trous pour laisser coulisser la chaîne, une nouvelle manière d’arborer une médaille, à porter seul ou en accumulation, comme une invitation à la créativité. Ce disque percé est d’ailleurs à l’origine de la marque Ginette NY, puisqu’il s’agit du premier bijou imaginé par Frédérique Dessemond en 2002, pour l’ouverture d’une boutique Calypso Bijoux à New York. Ce côté astucieux et minimaliste, trouve également une origine plus « terre à terre ». Frédérique Dessemond a voulu rendre le luxe accessible sans jamais transiger sur la qualité des matériaux. « Pour le bijou en motifs, il faut remplir le moule d’or si l’on veut faire du volume, cela coûte très cher, raconte-t-elle au journal La Provence. En utilisant les plaques on peut gagner un peu en poids. Donc je me suis dirigée – et on a été les premiers à faire ça – sur la découpe laser. Mes motifs, ce sont des motifs en 2D ». Ainsi prennent vie les arabesques ou, plus tard, le pendentif en forme de gingko. Car si la créativité de Ginette NY est souvent axée sur la réinterprétation, elle se nourrit également de symboles. Quand, par exemple, Frédérique Dessemond prend pour emblème d’une collection cette feuille de gingko, c’est parce que l’arbre est un symbole de résistance, ayant survécu au bombardement d’Hiroshima. « L’importance du symbole est primordiale, mes bijoux ont tous un aspect très personnel ».

Un duo de femmes à la tête de Ginette NY


Les collections Ginette NY se caractérisent par leur côté minimaliste, et leur accessibilité. Les matériaux, aussi, sont essentiels. Frédérique Dessemond voue un amour particulier à l’or rose 18 carats, mais elle aime aussi travailler le bois et les pierres, voire les mixer comme dans les bracelets de la collection Heal, mélange de perles de pierre fine (onyx, amazonite, agate blanche…) et de perles de bois. Plus qu’un succès, une déferlante. En 2006, Frédérique Dessemond s’est associée à Anne Hugard pour développer la marque Ginette NY, avec une stratégie : toujours présenter dans les collections « une pièce mini, un regular/moyen et un jumbo. Le jumbo n’est pas la pièce qui se vend le plus vu le prix de l’or. Mais en même temps, c’est la pièce la plus visuelle, celle que la presse va s’approprier, sur laquelle on va communiquer ». Quinze ans plus tard, Ginette NY compte six boutiques en nom propre, à Paris, New York, Cannes et Saint-Tropez, 22 corners et 130 revendeurs. Le succès de la marque ne se dément pas, imposant dans le monde de la joaillerie des pièces aussi incontournables que les bagues Disc Rings, avec leur monture délibérément retournée pour que la pierre soit en contact direct avec la peau.