flag FR – €
Bijoux Bracelets

Bracelets Fred

Voir les 17 bijoux bracelets
Les bracelets Fred racontent l’amour du joaillier pour la lumière, pour les pierres et pour la liberté. Outre l’incontournable Force 10, des collections emblématiques de la Maison parisienne sont déclinées en bracelets : Chance Infinie, Success, Pretty Woman, Baie des Anges, etc.
Voir les 17 bijoux bracelets

Belles Rives, l’art de la pierre

Tout l’art de Fred dans le travail des pierres fines se retrouve dans les bracelets Belles Rives. Entre joaillerie et haute joaillerie, vendus neufs au prix de 44900€, ils associent des formes asymétriques pavées de 240 diamants et de 18 pierres fines, chrysoprases, topazes Swiss Blue et London Blue, ou bien rhodocrosites, quartz roses et améthystes. 
Belles Rives, l’art de la pierre

Une île d’or, l’art de la lumière

Le graphisme subtil des écailles en or fait miroiter sur la peau la lumière du soleil : les bracelets Une île d’or, tout en or jaune ou parsemés de diamants, sont une véritable invitation à célébrer l’été et l’ailleurs. Cette collection contemporaine scintille de mille feux, réussissant « la prouesse d’émerveiller sans intimider ». 
Une île d’or, l’art de la lumière

Trier par nouveauté

Trier

FRED
Bracelets
17 résultats
AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Livraison sécurisée

Livraison sécurisée

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de Bracelets

Force 10, un bracelet iconique et personnalisable

Le bracelet Force 10 est sans aucun doute l’icône de Fred, un bijou connu dans le monde entier, qui traverse les temps sans prendre une ride. Il représente parfaitement l’âme et l’esprit de la Maison de la place Vendôme : l’audace, la créativité, l’énergie l’amour des couleurs et de la lumière. Force 10 est né en 1966, quand le fils aîné du joaillier Fred Samuel imagina un bracelet pour son épouse en tressant des câbles marins, en apposant des rivets à leurs bouts et en créant un fermoir avec une manille. L’expertise joaillère de Fred fit le reste, le premier bijou de sport était né, destiné à « ceux qui envisage la vie comme une aventure qu’il faut mener avec style et panache ». Transformer en bracelet des éléments de marins, il fallait oser, mais avec Force 10, Fred pousse l’audace encore plus loin. Les bracelets sont personnalisables et interchangeables : un fermoir manille en or rose, diamants blancs et diamants noirs peut compléter une corderie noire ou blanche. En acier, en or jaune ou en or blanc 750/1000e, nue, pavée de diamants ou sertie de pierres fines, la manille se marie avec une corderie turquoise, orange, rose ou encore grise. Elle peut tout autant être posée sur un bracelet aux maillons d’or. Ainsi, acheter un bracelet d’occasion ouvre également la porte à la personnalisation, puisque Fred commercialise des câbles de toutes tailles, en corderie, en acier ou en or.

Des collections emblématiques, l’histoire d’une vie

Bien sûr, la gamme de bracelets Fred ne se limite pas à la seule ligne Force 10. Toutes les collections joaillières de la Maison se déclinent sous forme de bracelets, dont les emblématiques Pretty Woman, Chance Infinie et Success. La première est naturellement inspirée du film culte, où Julia Roberts porte un collier ras-de-cou dessiné par Fred. Success surprend par l’association du cercle et du carré dans des bracelets joncs en or blanc et diamants, ou or jaune et or rose. Avec Chance Infinie, Fred mise une fois encore sur l’interchangeabilité des modèles, à la manière de Force 10, mais avec un autre motif : le fermoir représente le symbole de l’infini, le lemniscate. Les ors se mêlent aux corderies, simple, double voire triple tour, aux câbles d’acier et aux chaînes précieuses pour créer des bracelets personnalisés, à porter seuls ou à superposer. La juxtaposition est une autre possibilité de jeu offerte par le joaillier dans la majeure partie de ses gammes. Même des cabochons en pierre fine Pain de Sucre se clipsent sur des bracelets joncs en or blanc ou rose, dont une extrémité est formée par un pavé de diamants. Cornaline, calcédoine, topaze, améthyste ou bien encore lapis lazuli - une trentaine de pierres fines au total -, c’est ici l’amour de Fred Samuel pour les couleurs, l’éclat et la lumière des belles pierres qui est raconté. Tout comme les bracelets Baie des Anges rappellent un autre épisode de la vie du joaillier né en Argentine : l’introduction dans la joaillerie française et dès les années 30, de la perle de culture japonaise.