flag FR – €
Bijoux C

C Cartier

Voir les 1 bijou c
Une collection de bijoux et accessoires toute en finesse, pour laquelle une seule lettre suffit à représenter le raffinement et la subtilité de la Maison Cartier. Un C ou un double C entrelacé en signature, avec cette singulière épure qui font de chaque collier, alliance ou boucle d’oreille un bijou unique.
Voir les 1 bijou c

Des perles Akoya du Japon

Pour sa collection, Cartier a choisi les perles de culture Akoya, élevées dans l’eau de mer japonaise puis traitées vers des tons champagne, blanc ou argent. Ces perles séduisent par leur éclat et leurs discrets reflets multicolores, qui mettent en valeur la délicatesse des colliers et des boucles d’oreilles. 
Des perles Akoya du Japon

Une initiale unique au monde

L’initiale C de Cartier que l’on retrouve sur les bijoux et accessoires de la collection incarne le logo de la Maison tel qu’il fut déposé en 1910 par Pierre Cartier. Il n’a de fait que peu évolué depuis, et c’est donc la longue histoire de la grande tradition joaillère que femmes et hommes sont invités à porter sur eux. 
Une initiale unique au monde

Trier par nouveauté

Trier

CARTIER
C
1 résultats
AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Livraison sécurisée

Livraison sécurisée

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de C

Une subtile initiale pour des bijoux à l’élégance extrême

La collection C de Cartier revient aux sources d’inspiration de la Maison, et tout particulièrement au néoclassicisme du XVIIIe siècle : lignes épurées, motifs sobres, pour une élégance extrême, tout en subtilité. L’initiale de la marque vient ainsi illuminer une série de bijoux, colliers et boucles d’oreilles en or jaune, rose ou gris, parés d’un diamant ou d’une perle. Collier serti de 5 diamants taille brillant pour 0,02 carats ou de 37 diamants pour 0,10 carats, boucles d’oreilles parées d’une perle de culture Akoya : si la collection C n’est pas l’une des plus emblématiques de Cartier, comme peuvent l’être Love, Juste un clou ou Trinity, elle reflète parfaitement la tradition et le savoir-faire de la Maison. C ou double C la collection joaillère compte au total une trentaine de modèles en or 18 carats (750/1000). Le double C, en particulier, est la signature initiale de Louis Cartier, introduite dès 1900. Le monogramme avec les deux C entrelacés dans un ovale allongé verticalement a été dessiné par Pierre Cartier, le petit-fils du fondateur de la Maison, symbolisant le lien entre les générations de joailliers qui se sont succédés. Quant au logo Cartier, il se présente avec une police oblique calligraphique, que l’on retrouve dans le C des bijoux de la collection.

C de Cartier, une collection d’alliances

Ce même logo Cartier est gravé en toutes lettres sur les alliances C de Cartier, une série pour femmes et pour hommes en or rose ou en platine, serties ou non d’un diamant taille brillant de 0,03 carats. A l’amour éternel de l’alliance, Cartier ajoute la symbolique de son nom, la pureté et le perfectionnement, le prestige et l’élégance. Et si l’on excepte certains modèles des collections Alliance 1895 et Cartier d’amour, ces anneaux définis comme autant de « serments d’amour et de joaillers » figurent parmi les plus abordables de la Maison, en terme de prix. Neuve, une alliance C de Cartier en or rose est vendue à partir de 1080€ - 1730€ pour le modèle en platine.

Une collection déclinée avec ses accessoires

Le must reste de combiner un bijou (ou plusieurs) avec un accessoire C de Cartier. Des lunettes solaires par exemple, vendues neuves au prix de 520€ par la Maison parisienne. Combinées doré et noir, elles respectent parfaitement les codes de la collection, des matériaux nobles travaillés dans un esprit sobre et élégant. C de Cartier, c’est également une série de quinze modèles de sacs en édition limitée et aux couleurs subtiles inspirées des pierres fines. En cuir de taurillon, ces sacs arborent la signature Cartier sur leur face avant, quand le décor C en finition palladiée apparaît sur les attaches poignées. Les hommes peuvent quant à eux opter pour des boutons de manchette, à plus forte raison le jour de leur mariage.