flag FR – €
Montres Sport Chic Montres Sport Chic

Montres Sport Chic

Voir les 728 montres sport chic
La montre sport chic s’adapte au style de celui ou celle qui la porte. Cette tendance née dans les années 1970 nous offre une très large palette de montres de luxe aux allures variées, plutôt sportives ou plutôt chics dans leurs proportions. A la fois élégantes et décontractées, ces montres ont en commun des finitions soignées et des détails originaux.
Voir les 728 montres sport chic

L’héritage du Bauhaus

Des formes simples et sobres, où le design cède le pas à la fonctionnalité : certaines montres sport chic sont directement inspirées du courant Bauhaus, du nom de l’école des arts appliqués éponyme, fondée en 1919 à Weimar, en Allemagne. Aux montres d’aujourd’hui, il donne un style urbain et minimaliste, avec la marque Junghans en fer de lance.
L’héritage du Bauhaus

Nouvelles marques

Certaines marques horlogères parmi les plus récemment crées misent à fond sur les montres sport-chic. Il est ainsi possible de citer la ligne Highlife de Frédérique Constant, des montres hommes et femmes dotées pour les premiers d’un calendrier perpétuel et dans tous les cas d’un mouvement automatique. L’édition limitée Czapek & Cie Antartique est aussi un modèle du genre. 
Nouvelles marques

A propos de Montres Sport Chic

Le style des hommes s’affirme avec une montre sport chic


A l’image du style vestimentaire qui lui a donné son nom, le sport chic se décline sous forme de montres de luxe à la fois élégantes et décontractées, ce qui se traduit bien souvent par un design sportif associé à des finitions soignées. Pour se faire une idée précise, il suffit de se remémorer le James Bond / Sean Connery de 1962 arborant sa Rolex Submariner en toutes circonstances. C’est le principe de la montre sport chic, le luxe et un style affirmé à tout moment, le confort et la classe décontractée, avec une indispensable touche de sophistication. Si cette tendance – et donc ce type de montres – a vu le jour dans les années 1970, elle n’a eu de cesse d’inspirer les grandes marques d’horlogerie. Rolex est l’une des plus iconiques, certes et comme toujours serait-on tenté de dire, mais tant d’autres ont également signé des modèles emblématiques. Impossible d’être exhaustif ! On pense toutefois à des montres comme la Royal Oak d’Audemars Piguet, la Nautilus de Patek Philippe, qui ont en commun leur designer, Gérald Genta, maître du sport chic. Comment choisir ? La réponse est simple, en apparence : adapter sa montre à son style. Le citadin actif qui ne veut pas renvoyer l’image d’un baroudeur peut miser sur une Field Watch d’inspiration militaire, à la fois robuste, lisible et fiable. La Hamilton Kaki Field Mechanical, la Rolex Explorer, la Seiko SNK 809 ou encore la Glycine Combat Sub en sont des dignes représentantes dans une large fourchette de prix. Aux mouvements mécaniques, les sportifs pourront préférer une montre à quartz pour sa légèreté, et au métal ou au cuir, un bracelet caoutchouc, sueur oblige. En la matière, et même si des lignes comme la Casio G-Shock ont acquis une grande popularité, la couronne de la montre reine peut être décernée à la TAG Heuer Carrera. Les amoureux de la mer se tournent plus logiquement vers une montre de plongée, et n’ont, là encore, que l’embarras du choix. Dans une autre série de styles vestimentaires, le working boy en costume peut choisir sa montre sport chic selon les critères suivants : un boîtier fin (pour glisser sous la manche), un diamètre discret (38 mm dans l’idéal), un cadran simple, un bracelet en cuir. Cela le mène, entre autres, vers des modèles comme la Cartier Tank ou la Calatrava de Patek Philippe. La montre en acier est de son côté plus adaptée à ceux qui préfèrent un look plus décontracté au travail, où c’est l’accessoire qui fait la différence. Et là, le raffinement s’impose, les finitions s’exposent, le chronographe est un must. Parmi les dignes représentantes de ce type de montres, citons l’Omega Speedmaster ou la Master Chronograph de Jaeger-LeCoultre, avec ses aiguilles bleuies à chaud. On l’a dit, tout est dans le détail !

Le sport chic, en version féminine


Il a certes fallu patienter plusieurs décennies, mais les montres sport chic pour femmes proposent bien, désormais, une alternative entre montres joaillières et montres sportives. Nouvelles références ou icônes revisitées, les maisons d’horlogerie se sont bien mises à l’heure féminine. Certaines ont effectivement choisi de revisiter des pièces ayant déjà acquis leurs lettres de noblesse. Rolex, par exemple, reprend le boîtier Oyster, taillé dans son bloc massif d’acier, pour le réduire aux 28 mm de la montre Lady-Datejust. Cette montre imaginée à la fin des années 50, plus de 10 ans après la Datejust est une véritable figure de style, entre élégance, prouesse technique et alliages exclusifs. Omega, de son côté, a décliné l’emblématique Seamaster dans une version chronographe Aqua Terra Ladies, aux tonalités brunes et beige, à la lunette ourlée de diamants. Elégance et décontraction sont encore les lignes qui ont guidé la création de la Carrera Lady Jeans chez TAG Heuer, de la Ladies Automatic Nautilus chez Patek Philippe, ou bien encore de la Royal Oak Quartz chez Audemars Piguet. Autant de montres de prestige pour les dames… autant d’adaptations de lignes masculines à l’origine. Depuis quelques années toutefois, certaines marques démontrent que les femmes peuvent elles aussi conserver le standing tout en affichant un style plutôt cool, et sans avoir à « copier sur les hommes ». Chez Ulysse Nardin, la montre de plongée Lady Diver n’hésite pas à miser sur un boîtier de 39 mm et à se parer de blanc, du cadran aux index en diamants et au bracelet en alligator. Avec BRM Manufacture, marque de luxe spécialisée dans la montre de sport, la ligne Golf compte autant de modèles féminins que masculins, à porter sur les greens comme en ville, à condition d’assumer le look ultra sportif (la couronne reprend la forme d’une balle de golf) de la montre. On peut effectivement lui préférer des modèles plus épurés et plus glamour, comme la Rado True Blaze et son cadran scintillant – une édition limitée. Mais la montre sport chic au féminin, ce sont également ces codes qui tissent un lien entre l’horlogerie et la joaillerie. Ainsi Chopard, qui décline ses Happy Diamonds dans la ludique Happy Ocean, pousse à l’extrême le luxe décontracté en associant un bracelet Nato à une lunette sertie de topazes et de saphirs, et des diamants dansant entre deux glaces saphirs, tout en présentant une petite merveille horlogère au mouvement automatique et à l’étanchéité garantie à 300 mètres. L’exigence technique est d’ailleurs aussi élevée sur des modèles tels que la Dior VIII et la Mademoiselle J12 de Chanel, où ce sont les bras d’un personnage BD représentant Coco Chanel qui indiquent l’heure. Les exemples pourraient en réalité se multiplier. Ils tendent tous à démontrer combien la femme peut à la fois affirmer son caractère et son élégance dans un style sport chic.