flag FR – €
Bijoux Filles

Filles Poiray

Voir les 0 bijoux filles
Les bijoux de la ligne Fille de Poiray mettent en valeur les pierres fines si chères à la Maison de la place Vendôme et leur riche palette chromatique. Des colliers, des bagues et des boucles d’oreilles à dénicher sur le marché de l’occasion.
Voir les 0 bijoux filles

Des pierres fines traitées

Quartz, topaze, turquoise, opale, grenat rhodolite, citrine et tant d’autres… Les pierres fines de la Maison Poiray sont généralement traitées par les spécialistes, avant d’être taillées sur-mesure pour le bijou auxquelles elles sont destinées. Pour Poiray, le traitement a pour objectif de « révéler tout le potentiel de couleur qu’elles renferment ». 
Des pierres fines traitées

Un savoir-faire unique

La singularité de Poiray se trouve dans son expertise des pierres fines, mais également de la maîtrise joaillère qu’elles impliquent. La Maison parisienne cultive son savoir-faire entre sertis grains et pavage champagne. Ses artisans ont été jusqu’à inventer une taille de pierre spécifique, baptisée « Poiray cut ». 
Un savoir-faire unique

Trier par nouveauté

Trier

POIRAY
Filles
0 résultats

Aucun produit trouvé !

Veuillez changer vos critères de recherche et réessayer. Si vous ne trouvez toujours rien d'intéressant, vous pouvez visiter notre page d'accueil et consulter nos meilleures ventes !

AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Livraison sécurisée

Livraison sécurisée

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de Filles

Fille, l’art du mariage de l’or et de la pierre


Disponible uniquement sur le marché de l’occasion des bijoux de luxe, la ligne Fille démontre toute l’expertise et le savoir-faire de Poiray dans le travail des pierres fines. Multicolores, elles sont associées à l’or dans les bagues, les colliers et les boucles d’oreilles parfois sertis de diamants. L’or jaune 18 carats se marie avec le quartz fumé ou blanc, l’or blanc avec l’améthyste ou la topaze bleue. Les pierres fines sont savamment taillées, tout en rondeur, serties et griffées par la structure en or. Les facettes révèlent tout l’éclat des pierres utilisées dans cette ligne de bijoux. Parées de leur cabochon d’or, les bagues cocktail, tout particulièrement, affirment leur élégance. Bijoux qui se transmettent de génération en génération, elles sont les témoins de la passion de la Maison de joaillerie Poiray pour les pierres fines, qui sont les reines de nombreuses collections.

La succession avec la collection Filles Antik


Le catalogue actuel de Poiray remet en quelque sorte au goût du jour la ligne Fille, avec une collection de bagues baptisée Filles Antik. Dans le même esprit, les courbes généreuses de l’or entourent une pierre de centre savamment taillée pour révéler toute sa beauté, dans une forme plus rectangulaire plus précédemment. Certains modèles sont pavés de diamants et l’or rose s’invite dans la danse. Filles Antik, à l’image de Fille, met ainsi en avant les pierres fines que sont le quartz rose ou milky, la topaze bleue, l’améthyste et la prasiolite, griffées sur leur monture en or blanc ou en or rose 18 carats. Leur charme opère, c’est bien un bijou d’exception que l’on porte au doigt, où chaque pierre est unique : le nuancier de la topaze bleue, par exemple, s’étend du bleu clair, ou « sky blue », au bleu profond, ou « blue London ».

Poiray ou le règne des pierres fines


Dès 1975, Poiray a révolutionné l’univers joaillier de la place Vendôme en proposant des créations luxueuses mais accessibles, où la pierre fine est reine, remplaçant sur les montures les pierres précieuses que sont le diamant, le saphir, le rubis et l’émeraude. Ces pierres offrent une palette chromatique exceptionnelle, si bien que Poiray propose même des modèles dont les pierres sont interchangeables. Parmi celles que l’on retrouve communément sur les bijoux Poiray, dont les lignes Fille et Filles Antik, le quartz rose est un symbole d’amour et de tendresse, de douceur et d’apaisement. Le quartz fumé affiche quant à lui des teintes entre le brun, le gris et le noir, naturellement réparties en bandes parallèles, mais jamais homogènes. Les femmes préférant la couleur verte optent pour la prasiolite, qui est en réalité une variété de quartz. Cette pierre a fait le bonheur des années Art Déco, et trouve encore toute sa place sur les bijoux qui s’inspirent de cette période. L’améthyste, enfin, est une pierre – et une variété de quartz – particulièrement prisée en joaillerie tant elle offre des nuances de violet, une teinte qu’elle doit aux traces de fer présentes dans le cristal. Du parme clair au violet sombre et intense, translucide ou opaque, l’améthyste est aussi une pierre des amoureux, traditionnellement liée à la Saint-Valentin.