flag FR – €
Bijoux Bracelets

Bracelets Chanel

Voir les 0 bijoux bracelets
Audace, féminité, liberté restent donc les maîtres mots des créations joaillères de Chanel, et c’est particulièrement vrai pour les bracelets d’hier et d’aujourd’hui. La Maison s’inspire des motifs imaginés par Coco Chanel et inscrit cet héritage dans des pièces dont la préciosité n’a d’égale que la technicité.
Voir les 0 bijoux bracelets

Sous le signe du lion

Lion est le signe astrologique de Coco Chanel, née un 19 août, mais aussi son animal de par sa nature puissante et indomptable. Il est donc un indispensable de la joaillerie Chanel, qui lui consacre une collection. En bracelet, le lion se fait sculptural, travaillé dans de l’or jaune 18 carats et avec un corps en quartz serti de diamants. 

Sous le signe du lion

Constellation du lion

En haute joaillerie, Constellation du Lion est considéré comme l’un des plus beaux bijoux du monde. Le bracelet est en or blanc serti de 817 diamants et d’un diamant taille rond de 1 carat au cœur de l’étoile, quand le corps du lion est en cristal de roche de 349 carats et son museau pavé de diamants. Il fait partie des 80 pièces créées pour le 80e anniversaire de l’exposition de 1932. 
Constellation du lion

Trier par nouveauté

Trier

CHANEL
Bracelets
0 résultats

Aucun produit trouvé !

Veuillez changer vos critères de recherche et réessayer. Si vous ne trouvez toujours rien d'intéressant, vous pouvez visiter notre page d'accueil et consulter nos meilleures ventes !

AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Livraison sécurisée

Livraison sécurisée

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de Bracelets

Chanel, des bracelets vintage aux collections actuelles

Même si le lancement du département joaillerie de la Maison Chanel est relativement récent, puisque datant de 1993, certains bracelets peuvent déjà être qualifiés de vintage. Il en va ainsi, notamment, des épaisses chaînes type gourmette en or jaune dont le fermoir représente le logo de la Maison, du bracelet manchette où le métal est entrelacé de cuir, de la manchette en plexiglas ou en résine noire frappée du double C en métal brossé. Un rappel, si besoin en était, que bien que privilégiant l’or et le diamant, Chanel s’est toujours intéressée à des matériaux peu académiques. Dans les années 2010, la Maison Chanel présentait encore des bracelets de perle, ces perles si chères à Coco Chanel, mais qui se sont aujourd’hui faites discrètes dans les collections. Tout comme les breloques, que l’on trouve sur d’anciens modèles, qui ne sont plus vraiment à la page. Aujourd’hui, les bracelets Chanel n’ont plus besoin de mettre en avant le logo de la Maison, tant leurs motifs sont des signatures, qui renvoient directement à l’univers de la fondatrice de la Maison et à son héritage artistique.

L’inspiration nourrie par Coco, la technicité d’aujourd’hui

Comme pour l’ensemble des bijoux Chanel, les bracelets actuels représentent cinq motifs iconiques – le 5 était aussi le chiffre fétiche de Coco Chanel – et leur inspiration est directement nourrie par les thématiques que Gabrielle Chanel avait déployé pour son unique exposition de haute joaillerie, en 1932. À cette occasion, l’icône de la mode parisienne avait choisi de « décrocher les étoiles du ciel de Paris pour couvrir les femmes de constellations ». Presqu’un siècle plus tard, Chanel reprend le motif Comète dans des bracelets or blanc et diamants, tout comme la Maison retravaille les lignes d’un collier ouvert, le collier Comète, sur un précieux bracelet qui vient s’enrouler autour du poignet, « comme un ruban », disait Coco Chanel. Des bracelets Camélia, Plume de Chanel et Ruban, en or blanc 18 carats et diamants reprennent ce principe d’enroulement. A l’inspiration créatrice, Chanel ajoute alors la haute technicité, du fermoir coulissant du bracelet en or rose Extrait de Camélia (qui permet à la pièce de s’adapter à chaque morphologie), ou encore de cet alliage exclusif qui donne à l’or une teinte unique, le beige. Chanel a plus récemment transposé en joaillerie l’un de ses matériaux de prédilection en horlogerie, la céramique. Il en ressort une collection, Ultra, et d’élégants bracelets noirs ou blancs, qui marient l’éclat du diamant et la brillance de la céramique dans un design graphique. Notons au passage que la céramique en joaillerie permet aussi d’avoir des bijoux résistants et qui ne craignent pas les rayures. Entre les codes Chanel et les techniques actuelles, la Maison parisienne déploie ainsi une large gamme de bracelets de luxe, qui ne saurait être complète sans la collection Coco Crush. Le dessin sur l’or beige ou blanc donne au bracelet jonc un motif matelassé, semblable aux tissus que Gabrielle Chanel avait emprunté à l’univers équestre dans les années 50. Cette collection est également l’occasion pour Chanel de renouer avec le large bracelet manchette. Comment pourrait-il, d’ailleurs, en être autrement lorsque l’on sait que si son origine remonte à l’Antiquité, c’est bien Chanel qui le redécouvrit dans les années 1930. Le joaillier italien Fulco Di Verdura en habillait les poignets de Coco Chanel.