flag FR – €
Bijoux Bagues

Bagues Chaumet

Voir les 6 bijoux bagues
Les bagues Chaumet écrivent l’histoire de la joaillerie contemporaine en conservant un lien précieux avec le passé impérial de la Maison parisienne. Elles se déclinent en plusieurs collections iconiques, dont Liens, Bee My Love et Joséphine.
Voir les 6 bijoux bagues

Bague Laurier

De la cour napoléonienne, Chaumet a conservé des thèmes majeurs, l’amour, la nature, mais aussi le pouvoir impérial. lI est encore symbolisé aujourd’hui dans des bijoux inspirés des dessins d’antan ou du diadème Feuilles de Laurier créé par Joseph Chaumet en 1920. La bague Laurier, en or sculpté et pavée de diamants taille brillant, en est le meilleur exemple. 
Bague Laurier

Joséphine Eclat Floral

Les bagues Chaumet racontent toutes une histoire, à l’image du modèle Joséphine Eclat Floral. Ce solitaire pavé de diamants taille brillant et d’un diamant poire laisse éclore comme une fleur une pierre de centre. La taille coussin du saphir, du diamant jaune ou du rubis fait référence au Régent, un diamant mythique serti sur l’épée du sacre de Napoléon. 
Joséphine Eclat Floral

Trier par nouveauté

Trier

CHAUMET
Bagues
6 résultats
AUTHENTICITÉ certifiée

AUTHENTICITÉ certifiée

Livraison sécurisée

Livraison sécurisée

Retrait en boutique

Retrait en boutique

alert
Vous ne trouvez pas l'offre idéale ?

A propos de Bagues

L’héritage Chaumet, la bague de mariage et le bijou de sentiment

La réouverture après réaménagement de l’hôtel particulier de Chaumet sur la place Vendôme, en 2020, a été l’occasion de présenter une collection de haute joaillerie : Trésors d’ailleurs démontrait de façon magistrale, si besoin en était, combien la bague a sa place dans la Maison parisienne. L’exposition était en effet constituée de seize bagues architecturales, avec des motifs inspirés du Grand palais comme des pagodes asiatiques. De fait, tout le savoir-faire et l’excellence Chaumet se retrouve dans les collections de bagues de la Maison parisienne, en haute joaillerie bien entendu mais également en joaillerie. La Maison est d’ailleurs réputée pour des bagues de mariage, solitaires et alliances. « Le mariage, moment fondateur de l’identité de la Maison, est la première occasion pour nos clients de découvrir notre univers », a confié le PDG Jean-Marc Mansvelt au magazine Forbes. Le moment fondateur qu’il évoque est effectivement le mariage de Napoléon et Joséphine, Marie-Etienne Nitot étant à cette époque, à la fin du XVIIIe siècle, le joaillier attitré de la cour impériale. De tous temps et dans tous les styles, l’héritage Chaumet s’inscrit ainsi dans le répertoire du sentiment amoureux : « Nos bijoux traduisent les sentiments ». Et c’est, en toute logique, particulièrement vrai pour les bagues de mariage. L’alliance Triomphe en or rose 18 carats ou en platine est par exemple un modèle de légèreté et de finesse, typiques de la marque.

Liens et Bee My Love : des collections qui célèbrent l’amour

Le fait que les collections emblématiques de Chaumet, en particulier de Liens et de Bee My Love célèbrent l’amour, et d’une manière plus générale, l’attachement entre deux êtres n’a donc rien d’étonnant. La première propose des bagues en or, diamants et pierres, reprenant l’anneau ouvert et relié par une boucle ou la croix arrondie née quelques années plus tard. En version alliances, Liens Evidence affirme la puissance des relations par la force de l’épure. Quant à la collection Bee My Love, elle réinterprète un autre thème cher à Chaumet – comme au couple impérial -, celui de l’abeille, un classique des bijoux naturalistes, plus exactement ici des alvéoles dans lesquelles elle vient déposer son miel. Les bagues Bee My Love se déclinent dans une série d’anneaux d’or pavés ou non de diamant, que Chaumet invite à superposer au gré de ses envies.

Joséphine, des bagues inspirées des diadèmes et des aigrettes

La collection de bagues Joséphine incarne à la fois l’histoire, le style et la magnificence des bijoux Chaumet. A la frontière de la joaillerie et de la haute joaillerie, elle s’inspire des diadèmes et des aigrettes, spécificités de cette Maison parisienne, pour les remettre au goût du jour. Ainsi le solitaire Splendeur Impériale provoque la rencontre de la bague diadème et du diamant taille brillant, quand la bague Joséphine Aigrette, en forme de pointe et en or blanc ou rose 18 carats pavé de diamants se pare ici de perles de culture Akoya, là d’une aigue-marine, d’une citrine ou d’une péridot. La règle est la taille poire des pierres précieuses, jadis très appréciée de l’impératrice. Ce souci du détail parfait est la marque de fabrique des grands joailliers, à laquelle Chaumet ajoute une relation fusionnelle entre l’histoire de la Maison et la joaillerie contemporaine.