identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

Paris - Lyon - Lille - Bordeaux
Aix en provence - Cannes - Luxembourg

Aucun produit dans votre panier

Retrait gratuit en boutique

COMMANDEZ

RECHERCHER

Omega : une histoire de marque

Omega : une marque incontournable dans le monde de l'horlogerie de luxe

Montre d'aviateur, montre de plongée, montre d'astronaute, partenaire officiel des Jeux Olympiques... les modèles comme les speedmaster, Seamaster Planet Ocean, les séries limitées James Bond font partie des modèles mythiques que tout amateur souhaite acquérir un jour. 
Retour sur la destinée d'une marque hors du commun.

Omega, l’esprit pionnier

La manufacture Omega est née en 1848, créée par Louis Brandt, à la Chaux de Fonds dans le canton de Neuchâtel. Les montres de ce jeune entrepreneur portent comme nom de marque « Louis Brandt ».
Les deux héritiers du fondateur, Louis-Paul et César Brandt se lancent en 1879 dans une industrialisation de la fabrication ; une initiative heureuse.
Plus tard, les deux dirigeants décident de s’installer à Bienne dans le canton de Berne, une région propice à une meilleure logistique. Et les succès se multiplient. En 1894, l’entreprise lance le calibre Omega 19 lignes, qui donnera son nom à la manufacture. Ainsi débute la légende Omega.

S’ensuivent innovations, créations et récompenses. Jusqu’en 1907 le succès continue de croitre puis s’essouffle avec la crise que connaît l’industrie horlogère. Mais en 1909, Omega relance très vite la machine en assurant son premier grand chronométrage sportif lors de la Coupe Gordon Bennett.
Puis, de nouveau, l’Histoire écrase les destinées, avec la première guerre mondiale, mais aussi par la suite avec les mouvements sociaux qui plaident en faveur d’une réduction du temps de travail. Comme toujours, Omega rebondit et s’associe cette fois à la société Tissot.
Les deux marques se partagent le marché : milieu de gamme pour Tissot ; haut de gamme pour Omega. Durant la seconde guerre mondiale, Omega fut le plus gros fournisseur de montres auprès de l’armée de l’air britannique.

À la fin de la guerre, la marque de montre de luxe a gagné en notoriété et s’ouvre à international. En 1969, Omega vécu ce qui fut sans doute le plus beau moment de son histoire : aux côtés de Neil Armonstrong et au poignet de Buzz Aldrin, la Speedmaster partit à la découverte de la lune. Le monde entier est témoin de cet événement incroyable : l’homme a marché sur la lune, avec la Speedmaster, désormais surnommée « Moonwatch ».
Les années suivantest furent difficiles pour le monde de l’horlogerie suisse et les années peu délicates s’enchainèrent pour la marque. En 1983, Omega fut intégrée à la SMH aujourd’hui rebaptisée Swatch Group.

« L’effet Hayek » ne se fit pas attendre : dans les années 1990, Omega revoit sa structure et redéfinit son identité. L'illustre marque suisse est désormais libre de réaliser ses plus beaux modèles, des montres professionnelles, belles, et techniquement innovantes.

 

Les montres Omega

L’Histoire d’Omega est ponctuée de grands succès toujours d’actualité. Ces succès se nomment Speedmaster, Seamaster, De Ville et Constellation ; soit les 4 grandes lignes de la marque. La Speedmaster bénéficie d’une renommée mondiale, propulsée au rang de star en 1969 car portée sur la lune par le célèbre astronaute Buzz Aldrin. La Speedmaster désormais appelée Moonwatch fut homologuée en 1965 par la NASA pour toutes les missions spatiales habitées ; une récompense pour l’esprit pionnier revendiqué par Omega.

Une autre conquête déclenche les passions : celle des profondeurs sous-marines. En 1932, Omega a lancé la première montre « Marine » pour les plongeurs. Depuis, plusieurs légendes sont nées dans la collection Seamaster : la Seamaster Planet Ocean, la Seamaster 300, et l’Aqua Terra. Les lignes De Ville et Constellation quant à elles, sont des montres plus urbaines et chic. La De Ville Hour Vision lancée en 2007 fut la première montre dotée du mouvement Co Axial calibre 8500/8501 créé en interne.
D’autres montres moins connues ont participé à la renommée d’Omega , comme la RailMaster conçue pour les techniciens, électriciens ou tous les professionnels travaillant près d’importants champs électriques.

 

Omega : une histoire liée au sport et les jeux Olympiques

C’est une relation fusionnelle qui unit Omega aux sports, et particulièrement aux Jeux Olympiques. Omega eut l’honneur de chronométrer ses premiers Jeux Olympiques à Los Angeles en 1932. Dès lors, Omega choisit de mener une relation étroite avec cette manifestation exceptionnelle et assura le chronométrage officiel de 24 Jeux Olympiques. Elle reçu même la croix olympique du mérite pour services exceptionnels rendus au monde du sport. Cet engagement implique une R&D spécifique afin de concevoir des instruments de précision qui mesureraient au plus juste les performances des athlètes.

Cette alliance nécessite également d’entretenir une relation de confiance et d’estime mutuelle avec les athlètes ; si bien que certains sont devenus les ambassadeurs d’Omega, comme Michael Phelps. En outre, Omega s’engage particulièrement avec des sportifs issus de la voile, du tennis, de la natation et de l’athlétisme. En 2012, pour les Jeux Olympiques de Londres puis en 2016 pour les Jeux Olympiques de Rio, Omega assumera une nouvelle fois le chronométrage des épreuves. Pour que le moment soit exceptionnel et reste à jamais gravé dans les mémoires, Omega propose une collection de garde-temps « Jeux Olympiques Londres 2012 » et "Jeux Olympiques Rio 2016".

 

L’innovation, par Omega

Figure de proue de l’industrie horlogère, Omega n’a eu de cesse d’innover techniquement. On reconnaît à la marque plusieurs événements et inventions qui ont clairement changé le cours de l’histoire de l’horlogerie.
Tout d’abord, Omega fut le précurseur de la fabrication industrielle en 1879. Puis Omega lança un nombre incroyable de modèles et inventions dont nous citerons les principales : la technologie Liquid Metal ®, le spiral en silicium et enfin, et surout, l’échappement Co-Axial initié par George Daniels et présenté pour la première fois en 2007 sur une montre Omega. Cette nouvelle technologie véritablement révolutionnaire pour le monde de l’horlogerie absorbe les problèmes de renversement de balancier et de lubrification ; une problématique des plus anciennes.

Loin de se reposer sur ses lauriers, Omega se tourne désormais vers le futur. La conquête des cieux est encore aujourd’hui un cheval de bataille pour l’humanité. C’est selon cet objectif qu’ Omega a conçu le Solar Impulse, un prototype d’avion fonctionnant à l’énergie solaire, qui a l’envergure d’un Airbus A 340 et qui, même en l’état de prototype, est capable de voler toute une nuit sur l’énergie qu’il a engrangé en une journée.

Encore plus loin, encore plus fort, Omega travaille aujourd’hui à la conception d’une Speedmaster, prévue pour accompagner les astronautes lors d’une excursion sur Mars en 2030 !
 

Omega Star
 

Pionnier, Omega le fut aussi dans ses relations avec ses représentants qui ne sont pas seulement porteurs de l’image le temps d’une campagne mais de vrais ambassadeurs qui véhiculent les valeurs d’Omega, qu’ils partagent. Sportifs, acteurs, astronautes, les personnalités telles que George Clooney, Cindy Crawford, Michael Phelps, Buzz Aldrin, Daniel Craig portent chacun haut les couleurs de la marque.

Enfin, n’oublions pas que la notoriété d’Omega doit beaucoup au personnage de James Bond, incarné par Roger, Moore, Pierce Brosnan puis Daniel Craig. Car cet espion anglais a porté une superbe Omega dans Golden Eye, Demain ne meurt jamais, Le monde ne suffit pas, Casino Royale et Quantum of Solace, propulsant la Speedmaster Pro diver 300 au rang d’icône.

Votre recherche

Retrouvez-nous sur :

Inscrivez vous à la newsletter :

Authenticité et
traçabilité des produits

Garantie minimum
d’un an

Paiement en plusieurs
fois sans frais

Retrait gratuit
en magasin

Livraison rapide
et sécurisée

service client
fiable et reactif

 
MENU