identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

Paris - Lyon - Lille - Bordeaux
Aix en provence - Cannes - Luxembourg

Aucun produit dans votre panier

Retrait gratuit en boutique

COMMANDEZ

RECHERCHER
Montres

Montres SuperOcean

Par ordre croissant

Découvrez nos montres de prestigieuses marques suisses telles que Rolex, Omega, Breitling, Tag Heuer, Jaeger-LeCoultre... Cresus vous garantit l'authenticité et la traçabilité des montres d'occasion au meilleur prix.

 

Rolex

Omega

Breitling

Tag Heuer

Jaeger-Lecoultre

Panerai

Baume & Mercier

Cartier

Iwc

Zenith

BREITLING SuperOcean Blacksteel  Chronographe

Très Bon état

Disponible

Boutique
Aix-en-Provence

En Savoir Plus

BREITLING SuperOcean Heritage Chronographe

Excellent état

Disponible

Boutique
Lille

En Savoir Plus

Breitling SuperOcean : montre de plongée depuis 60 ans



Lancées en 1957, les montres SuperOcean de Breitling ne vont pas tarder à devenir une référence dans l’univers des montres de plongée. Rééditées à de multiples reprises et déclinées sous de nombreuses formes, elles incarnent encore aujourd’hui l’excellence. Symboles du savoir-faire du manufacturier suisse, les montres Breitling SuperOcean sont une référence dans l’univers de la plongée depuis plus de 60 ans.

Montres SuperOcean : Breitling part à la conquête des fonds marins


Alors que Breitling est principalement orienté dans les chronomètres de vol, le manufacturier suisse décide de s'attaquer à l'univers nautique dans les années 1950. En 1957, il présente une montre de plongée qui va rapidement s'imposer comme une référence dans le domaine : la Breitling SuperOcean. Étanche jusqu'à 100 mètres de profondeur, elle vient directement concurrencer d'autres modèles prestigieux, comme la Omega Seamaster et la Rolex Submariner. Destinée principalement aux plongeurs professionnels, qu'ils soient militaires ou civils, la première SuperOcean se veut efficace et minimaliste. Portant alors la référence 1004, elle ne présente par exemple pas de chiffres, ni même de guichet avec la date, tandis que de simples bâtonnets font office d'index. Pensées spécifiquement pour la plongée, les montres Breitling SuperOcean des années 1950 vont droit à l'essentiel : un verre synthétique pour protéger le cadran, des aiguilles luminescentes pour lire l'heure dans les fonds marins, une couronne vissée pour assurer l'étanchéité et une lunette tournante servant notamment à chronométrer des intervalles. Cette première collection de SuperOcean disposait également d'un cadran noir très esthétique et fonctionnel ainsi que d'une lunette légèrement biseautée vers l'intérieur. Si la lunette tournante pouvait alors tourner dans les deux sens, elle deviendra rapidement unidirectionnelle afin d'éviter toute manipulation fortuite lors des plongées. Avec son style sobre et efficace et ses performances remarquées à l’époque, la montre Breitling SuperOcean s’imposera vite comme la montre de plongée par excellence.

Breitling célèbre ses montres SuperOcean


Jusqu'aux années 1990, Breitling ne va que très peu faire évoluer ses montres de plongée SuperOcean. Il faudra attendre 1995 pour voir l'apparition de nouveaux modèles notables. Dotées d'un boîtier de 41,5 mm de diamètre, ces nouvelles Breitling se différencient des précédentes par leur verre saphir, leur lunette unidirectionnelle et leur nouveau design principalement. Côté technique, elles embarquaient alors le mouvement de manufacture Breitling 17, offrant une réserve de marche de 42 heures, et repoussaient les limites de l'étanchéité : jusqu'à 1 000 mètres de profondeur. On pourra également noter que l'horloger suisse a sorti à la même époque la Breitling Colt SuperOcean, une montre de plongée étanche jusqu'à 1 500 mètres et dotée d'une valve à hélium. Peu de temps après sortira d'ailleurs un modèle plus performant encore, à savoir la Breitling SeaWolf, capable de descendre jusqu'à 3 000 mètres de profondeur grâce à sa valve à hélium directement intégrée.
Mais c’est véritablement en 2007 que les montres Breitling SuperOcean voient leur gloire d’antan refaire surface. À l’occasion des 50 ans de cette montre de plongée, le manufacturier suisse décide de la célébrer en lançant deux modèles en forme d’hommage : la Breitling SuperOcean Héritage 38 et la Breitling SuperOcean Héritage 46. Identiques en tout point, ces deux montres de plongée ont une seule différence majeure : l'une possède un boîtier dont le diamètre est de 38 mm, l'autre de 46 mm, comme leur nom l'indique. Renouant avec le style minimaliste des toutes premières montres SuperOcean de 1957, ces deux garde-temps disposent d'un cadran noir et d'une lunette unidirectionnelle de la même couleur. Alors que les index sont de nouveau marqués par de simples bâtonnets, les chiffres sont également absents. Malgré cela, ces montres de plongée disposant d'un boîtier en acier inoxydable apportent quelques nouveautés bienvenues. Les montres Breitling SuperOcean Héritage 36 et 48 sont notamment équipées du calibre de manufacture Breitling 37, avec un balancier de 28 800 A/h, certifié par le COSC et offrant une réserve de marche de 42 heures. On remarque également que la date fait son apparition sur le cadran et que cette montre de plongée 2.0 est dorénavant étanche jusqu'à 200 mètres de profondeur. L'année suivante, à savoir en 2008, c'est au tour de la Breitling SuperOcean Chronographe de faire son apparition. Nouvel hommage au modèle originel, celle-ci marque malgré tout sa différence grâce à son large boîtier de 46 mm et ses trois fenêtres dans le cadran notamment.

Breitling SuperOcean, une montre de plongée aux différentes versions


Si les montres Breitling SuperOcean de la gamme Héritage sont un hommage aux modèles de 1957, d'autres collections s'y sont également essayées auparavant. C'est le cas notamment de la SuperOcean Steelfish dotée d'un boîtier de 42 mm de diamètre, sortie en 2005, puis rééditée avec un boîtier de 44 mm en 2006 et en 2007. Pourtant, à l'heure actuelle, la gamme SuperOcean se compose principalement de deux modèles emblématiques : la SuperOcean II et la SuperOcean Chronographe.
La plus discrète est très certainement la montre Breitling SuperOcean II 36. Dotée d'un boîtier de 36 mm, elle est adaptée aux poignets fins et se montre étanche jusqu'à 200 mètres de profondeur. Sa version plus imposante, à savoir la montre SuperOcean II 42, se différencie par son boîtier en acier poli de 42 mm et son étanchéité jusqu'à 500 mètres. Quant au modèle supérieur, la montre de plongée SuperOcean II 44, il se montre le plus performant : il dispose d'un large boîtier de 44 mm et d'une valve à hélium lui permettant d'être étanche jusqu'à 1 000 mètres. Ces trois modèles présentent plusieurs différences notables avec le modèle de 1957 et la collection Héritage : la lunette compte 3 chiffres arabes (15, 30 et 45) et le cadran est gradué sur 12 heures en chiffres. Dans l'autre collection, la Breitling SuperOcean Chronographe est davantage destinée aux plongeurs professionnels. En plus d'être étanche jusqu'à 500 mètres, elle dispose de la fonction chronomètre qui peut se montrer pratique dans les profondeurs. Quant à sa version supérieure, la montre Breitling Chronographe M2000, elle est étanche jusqu'à 2 000 mètres de profondeur. Grâce à un dispositif breveté, elle dispose de boutons-poussoirs magnétiques pouvant être manipulés sous l'eau. Dotée d'un boîtier de 46 mm de diamètre, l'un des plus grands du manufacturier helvète, elle est équipée d'un calibre inédit : le mouvement à quartz Breitling 73.

Votre recherche

Retrouvez-nous sur :

Inscrivez vous à la newsletter :

Authenticité et
traçabilité des produits

Garantie minimum
d’un an

Paiement en plusieurs
fois sans frais

Retrait gratuit
en magasin

Livraison rapide
et sécurisée

service client
fiable et reactif

 
MENU