identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

Paris - Lyon - Lille - Bordeaux
Aix en provence - Cannes - Luxembourg

Aucun produit dans votre panier

Retrait gratuit en boutique

COMMANDEZ

RECHERCHER
Montres

Montres PERRELET

Par ordre croissant

Découvrez nos montres de prestigieuses marques suisses telles que Rolex, Omega, Breitling, Tag Heuer, Jaeger-LeCoultre... Cresus vous garantit l'authenticité et la traçabilité des montres d'occasion au meilleur prix.

 

Rolex

Omega

Breitling

Tag Heuer

Jaeger-Lecoultre

Panerai

Baume & Mercier

Cartier

Iwc

Zenith

PERRELET Classique  GMT

Excellent état

Disponible

Boutique
Bordeaux

En Savoir Plus

PERRELET Tonneau Grande Date

Excellent état

Disponible

Boutique
Luxembourg

En Savoir Plus

article Réservé PERRELET Turbine

PERRELET Turbine

3 300 €

Excellent état

Réservé

Boutique
Lyon - l'Atelier

En Savoir Plus

 

En 1729 nait Abraham-Louis Perrelet, dont la postérité du nom sera assurée par bon nombre de prouesses horlogères.

 

En 1777, selon la marque elle-même, Perrelet aurait inventé le mouvement à remontage mécanique, la solution la meilleure et la plus performante que l’homme ait inventé à ce jour pour remonter le mouvement d’une montre.

 

En 1780, il invente le premier podomètre et devient également le premier à confectionner des montres avec échappement, à cylindre, à duplex, à quantième et à équation.

 

Ses héritiers comme Louis Frédérique Perrelet né en 1781, perpétuent un savoir-faire familial avec brio durant de très longues années et abreuvent le monde de l’horlogerie de belles trouvailles, mais aussi le commun des mortels de superbes montres Perrelet.

 

En 1815, le petit-fils d'Abraham-Louis Perrelet, Louis-Frédéric, conçoit une horloge astronomique qu’il présente quelques années plus tard à l’Exposition Universelle. Il devient également l’horloger attitré de trois Rois de France.

 

En 1828, il obtient un brevet pour son exceptionnelle invention : un compteur chronographe à rattrapante. Cette même invention  lui vaut la médaille de l’Académie des Sciences en 1830. Il est fait Chevalier de la légion d’honneur en 1834.

 

Le site de la maison horlogère Perrelet ne nous en apprendra pas plus sur cette marque qui pourtant a son actif l’une des plus grandes découvertes horlogères… et pourtant cette invention est aujourd’hui contestée, au niveau de sa paternité.  

 

Voici un élément incontestable : c’est en 1777 (ou 1778) que la montre à remontage mécanique et donc la montre Perrelet est inventée. Reste à savoir par qui.

 

Jusqu’en 1993, date à laquelle le « scandale » éclate, nul n’avait émis l’hypothèse selon laquelle Abraham-Louis Perrelet ne serait pas l’inventeur de la montre mécanique. En effet, en 1777, le professeur Horace-Benedict de Saussure, fondateur de la Société des Arts de Genève réfère à son organisation l’existence de ces montres qui se remontent seules, chez Monsieur Perrelet.

 

Frédéric Samuel Oswald qui participa à la rédaction de la Grande Encyclopédie des Lumières de Diderot et d’Alembert, affirma à son tour leur existence.

 

A priori il s’agit là de références extrêmement sérieuses… Et les écrits d’un certain Alfred Chapuis La montre automatique ancienne en 1952 attribuent clairement l’invention du dispositif à Perrelet et renforce encore plus ce qui apparaissait déjà comme une vérité absolue. C’est sur cette vérité là que la légende s’est construite, alimentée par les journalistes, mais aussi par la marque de montres Perrelet qui souhaite reconstruire ses origines et promouvoir ses racines.

 

Joseph Flores, à la suite d’une étude et enquête historique très sérieuse réussit cependant à semer le doute et même plus, puisqu’il établit, selon ses propres dires « scientifiquement » en 1993 que le premier créateur du mouvement à remontage automatique n’est pas Perrelet mais Hubert Sarton, ce dernier ayant déposé en 1778 un document officiel à l’Académie des Sciences de Paris, décrivant précisément la mise au point du mouvement à remontage mécanique.

 

Aujourd’hui, si l’on peut dire que deux écoles s’opposent, il reste difficile de déterminer l’existence d’une seule théorie car des années de connaissances sont remises en cause, ce qui n’est jamais facile à accepter.

 

Une chose est sûre : Perrelet, qui continue d’utiliser comme baseline« Inventor of the Automatic Watch » pourrait se passer aujourd’hui de cet argument :  le nom de Perrelet a toujours été associé au meilleur : à un savoir-faire ancestral (car même si Abraham Louis Perrelet n’a pas été l’inventeur de la montre mécanique, il a été l’un de ses précurseurs), à une tradition perpétuée par des générations entières, à un renouveau réussi et à de superbes montres qui font toujours autant rêver.

 

Les montres Perrelet d’occasion en vente chez Cresus

Les collections de montres Perrelet :

  • Double rotor : Turbine, Turbine XL, Turbine Diver, Double rotor…
  • Diver : Seacraft 3 Hands-Date, Seacraft Chronograph, Seacraft GMT
  • Chronograph : Big date Chronograph, Skeleton Chrono
  • Specialties : Regulator Retrograde, Moonphase, Jumping Hour, Perpetual Calendar
  • Titanium : Regulator Retrograde, Moonphase, Big Date chronograph, Double rotor
  • Classic : 3 Hands Date, First Class
 

Et d’autres modèles traditionnels qui sont désormais hors production : la montre Perrelet Tonneau Réserve De Marche, la montre Perrelet Tonneau Dual Time, la montre Perrelet Tonneau GMT, la montre Perrelet Classique GMT

Votre recherche

Retrouvez-nous sur :

Inscrivez vous à la newsletter :

Authenticité et
traçabilité des produits

Garantie minimum
d’un an

Paiement en plusieurs
fois sans frais

Retrait gratuit
en magasin

Livraison rapide
et sécurisée

service client
fiable et reactif

 
MENU